• L'hôpital de Roubaix proposera à partir du 6 mai prochain l'occasion de tester les couches lavables. En effet, pour deux ou trois bébés par semaines, il sera possible de commencer ses premiers jours en couches lavables.

    Aux parents de décider si ils veulent tenter l'aventure et surtout si ils veulent la poursuivre !

    Cette opération fera suite à la semaine de la couche lavable, où dans le cadre de cette opération, la maternité proposera une journée d'information le mercredi 29 avril de 10 heures à 12 heures.


    L'hôpital de Roubaix est le premier en France à proposer les couches lavables


    votre commentaire
  • Les fabricants de couches sont assez discrets sur la composition exacte de leurs couches. Ils ne sont soumis à aucun test ou contrôle indépendant (comme la plupart des produits mis sur le marché, notamment jouets, produits d'entretien et produits cosmétiques).

    Néanmoins en plus de la pâte à bois et du plastique, nous pouvons citer

    • le polyacrylate de sodium (polymère absorbant). Ce produit a été retiré des tampons hygiéniques féminins en 1985 car associé au syndrome de choc toxique. Il est recommandé de ne pas déchirer les couches car le contact avec les yeux ou l'inhalation de cette substance est dangereux ;
    • les parfums et autre produits chimiques agressifs pour la peau de bébé ;
    • le benzol, produit cancérigène, découvert dans les couches en 1988 par Öko-Test ;
    • le furane et la dioxine (découvert en 1989) issu du blanchiment au chlore. Ce sont des substances cancérigènes à long terme. Les dioxines sont aussi impliquées dans des dérèglements hormonaux, des déficiences immunitaires, des troubles de la fertilité, des troubles du développement neurologique ;
    • des organo-étain (découvert en 2000 par Greenpeace) en particulier le TBT (tributyle étain) polluant extrêmement toxique même en très faible concentration pour l'homme (système immunitaire et hormonal) et l'environnement ;
    • certains composés organiques volatiles comme le toluène, l'éthylbenzène xylène et le dipentène. Ces substances peuvent provoquer de l'asthme.

    Bien sûr, les fabricants répondent que leurs couches respectent les normes. Mais il est un fait certain : aucune étude sur le long terme n'a été faite pour évaluer les effets de ces substances chimiques (et de leur synergie) en contact permanent avec la peau et surtout le système reproducteur de bébé.

    Mais ce n'est pas tout. Les irritations sont causées par l'humidité (d'où le " bébé au sec, bébé heureux " mais les couches lavables modernes gardent aussi bébé au sec sans empêcher sa peau de respirer) mais aussi par la chaleur, la décomposition de l'urine en ammoniaque et les bactéries. Des études ont prouvées que la température scrotale (des testicules donc) est très importante chez les bébés portant des couches jetables. Ces dernières empêchent en fait le mécanisme naturel de refroidissement des testicules. "Si on ouvre la couche d'un bébé souffrant d'une infection avec température très élevée, c'est si chaud qu'on se brûle presque les mains" a déclaré Dr. Carl-Joachim Partsch, médecin en chef de clinique pour enfants de Kiel. Les couches jetables sont donc soupçonnées d'être impliquées dans l'infertilité masculine et le cancer des testicules.

    Alors tit lutin toujours aussi dégoûtée par les couches lavables ? Par ailleurs en lisant bien le mode d'emploi des couches jetables, on apprend que les excréments doivent être jetés dans les toilettes avant de jeter la couche (en rapport avec la présence de virus et de bactéries). Alors quitte à devoir mettre " la main à la pâte " autant protéger la santé de bébé non ?

    Néanmoins, si nécessaire, il existe des couches jetables, de la marque Moltex ayant obtenu de bons résultats à l'Öko test. Ces couches sont en général disponibles aux mêmes endroits que les couches lavables.


    votre commentaire
  • Dans le cadre de la Semaine Internationale des Couches Lavables, nous tiendrons plusieurs stands d'information et de démonstration, à Chartres et alentours, le samedi 2 mai, de 14h à 17h.

    • Nathalie et Aurore vous informeront au magasin Bébé 9, dans la zone d'activités de Barjouville

    • Alicia vous accueillera à la boutique bio Ma feuille de menthe, à Lucé 


    votre commentaire
  • Du 27 avril au 3 mai 2009 a lieu la douzième édition de la Semaine Internationale de la couche lavable. Douzième édition et pourtant c'est la première fois que la France participe à cette opération.

     
    Entre autres pays déjà participants citons l'Australie, la Grèce, le Canada, le Mexique, l'Afrique du Sud... Cette semaine sera l'occasion de faire la promotion de la couche lavable auprès du grand public. Certaines boutiques proposeront des ateliers de présentation de cette couche économique et écologique, des promotions exceptionnelles seront faites sur les ventes et auront lieu également des journées portes ouvertes pour les associations des défenseurs de la couche lavable.
     
     
    Si vous voulez plus d'informations sur les boutiques et associations qui participent à cette semaine, rendez-vous sur le site APCL Bulle de Coton.

    votre commentaire
  • Qu'est-ce qu'une couche lavable ?

    Une couche lavable est une couche formée comme une jetable, que l'on ferme grâce à des pressions ou des velcros. Les modèles varient pour s'adapter à chaque bébé et aux besoins de chaque famille.
    Ces couches lavables sont fabriquées le plus souvent à partir de coton (bio ou non), de flanelle, de polyester ou encore de chanvre.

    Pour plus d'absorption et selon les modèles, vous pouvez ajouter une double-couche à l'intérieur de la couche - très utile pour les nuits, les siestes et les enfants qui mouillent beaucoup leurs couches.

    Au dessus de cette couche en tissu, vous rajoutez une culotte de protection imperméable, qui permet ainsi l'absence de fuites.

    Il existe aussi des couches lavables dites "intégrales". Ces couches sont en une partie et n'ont pas besoin de culotte de protection car la partie extérieure de ces couches est imperméable.

    Pourquoi ?

    Par souci d'économie

    En ce qui concerne les couches jetables, si vous changez votre enfant 6 fois par jour, 365 jours par an pendant plus de deux ans et demi, cela donne 6*365*2.5 = 5475 couches. En étant conscient que beaucoup d'enfants sont propres bien après deux ans et demi. Sachant que le prix moyen d'une jetable est de 0.25 euros, elles vous couteront donc environ 0.25*5475 = 1368.75 euros. Et encore, si vous utilisez des Pampers Active-Fit, il faut multiplier par deux.

    En ce qui concerne les couches lavables, une fois l'investissement de départ réalisé (achat de la vingtaine de couches nécessaires pour ne faire que deux lessives par semaine), soit entre 200 et 400 euros, il faut ajouter le cout des lessives, environ 200 euros. Pour un deuxième enfant, l'économie est encore plus importante car les couches lavables peuvent être réutilisées pour un deuxième, voire un troisième enfant. Et ainsi de suite...

    Le budget moyen est donc de 1400 euros pour des couches jetables contre 400 à 600 euros pour des couches lavables. Le coût de ces dernières étant dégressif pour chaque enfants les utilisant. Par exemple pour une famille ayant eu quatre enfants : le cout en couches jetables serait de 5600 Euros (35000 Francs) alors qu'il serait de 1000 à 1200 euros pour des couches lavables...

    Pour la santé du bébé

    Il faut savoir que les gels, les produits chimiques et les composants contenus dans les couches jetables ne sont pas soumis à des contrôles et tests indépendants avant d'être mis sur le marché.

    Voici des exemples de ce que peuvent contenir les couches jetables enveloppant les fesses de bébé:

    • Le polyacrylate de sodium, un des nombreux produits chimiques contenus dans les couches jetables qui rend la couche si absorbante, a été retiré des tampons féminins depuis 1985 aux USA. Il est soupçonné de provoquer des allergies graves, dont le choc toxique.
    • En 1988, Öko-Test trouve du benzol (reconnu cancérigène) dans le gel des couches absorbantes.
    • Du furane et de la dioxine (une des substances les plus toxiques pour l'homme, 1000 fois plus toxique que le cyanure de potassium) ont été trouvés en 1989 dans la cellulose et l'enveloppe des couches jetables.
    • En 2000, Greenpeace a trouvé du TBT (tributyl étain) et d'autres composés organo-étain (hautement toxiques qui perturbent le système immunitaire et empoisonnent le système hormonal) dans les couches. Source : Greenpeace.

    Des études de chercheurs Américains et Allemands ont mis en évidence les effets possibles des produits sur la peau de bébé et sur ses organes reproducteurs. Chez les garçons, les matières plastiques des couches jetables élèvent la température des testicules, ce qui pourrait entrainer des stérilités à l'âge adulte.

    Malgré ces constats, les fabricants de couches continuent d'élaborer des couches dites de plus en plus performantes avec toujours plus de produits chimiques. Et quand on sait que la peau est une des voies d'échange naturelles entre l'extérieur et l'intérieur du corps...

    Il n'y a pas de produits chimiques dans les couches lavables, donc beaucoup moins d'irritations et d'allergies (à condition bien sûr d'utiliser une lessive douce). Le coton des couches lavables permet à la peau de bébé de respirer.

    Par souci d'écologie

    Savez vous que la matière première des couche est la cellulose? Si l'on ajoute en plus de la cellulose les produits cités ci-dessus. Finalement savez-vous qu'un bébé génère plus d'une tonne de déchets de couches entre la naissance et la propreté ?

    Pour le bien-être des parents

    • Ne plus avoir des tonnes de paquets de couches à trainer du supermarché à la maison et à stocker.
    • Plus de poubelles remplies en moins de deux et qui empestent la maison...
    • Ne plus avoir à se soucier du fait que dimanche arrive et que le stock est bientôt vide.
    • Un petit point à ne pas négliger, 2 lessives de plus par semaine.

    Les systèmes existants

    Couches-culottes à taille unique

    Les couches-culottes à taille unique s'adaptent à la croissance du bébé. On peut les mettre aux nouveau-nés comme aux bébés de 15kg. Pour ce faire, il suffit de procéder à un réglage très simple. Elles requièrent l'utilisation d'une culotte de protection imperméable.

    Avantages et inconvénients :

    • + Les couches-culottes à taille unique s'adaptent à la croissance de votre bébé.
    • + Pour une famille ayant deux enfants en bas âge dont la taille diffère, ce système permet d'acheter un seul type de couches et d'éviter le triage au moment du rangement.
    • +/- Les frais d'achat sont plus élevés que pour les couches-culottes multi-tailles, mais au total la dépense est de 30% inférieure.


    • - La durée de vie des couches-culottes à taille unique est plus limitée que celle des couches-culottes multi-tailles car elles sont utilisées pendant toute la période de change.

    Couches-culottes multi-tailles

    Les couches-culottes multi-tailles sont des couches formées comme celles à taille unique à la différence qu'elles existent dans plusieurs tailles. Elles sont très simples d'emploi car aucun réglage n'est nécessaire. Elles requièrent l'utilisation d'une culotte de protection imperméable.

    Avantages et inconvénients :

    • + La taille correspond toujours parfaitement au poids de votre bébé.
    • + La pose de cette couche-culotte se fait plus facilement, aucun réglage n'est nécessaire.
    • + Les couches-culottes multi-tailles sont utilisées pendant une période limitée, ainsi elles s'abimeront moins vite et pourront facilement être utilisées pour plusieurs enfants.
    • - L'achat d'un lot de couches-culottes multi-tailles est plus coûteux.

    Couches-culottes intégrales

    Les couches-culottes intégrales (ou TE1 : tout-en-un) sont des couches qui combinent une couche intérieure absorbante et une culotte imperméable extérieure. Elles ne nécessitent pas l'utilisation d'une culotte imperméable par dessus, car elle est intégrée.

    Avantages et inconvénients :

    • + Les couches-culottes intégrales sont très faciles à utiliser car elles ne nécessitent qu'une manipulation.
    • + Elles peuvent être utilisées lors des sorties, garde, dépannage etc.
    • - Elles sont plus chères à l'achat.
    • - Elles sont moins performantes qu'un système en deux parties (couche-culotte + culotte de protection), surtout pour les bébés allaités qui ont des selles plus liquides.
    • - Risques de fuites, après une utilisation intensive (nombreux lavages et séchage au sèche-linge).

    Langes/Double Couches

    Les langes sont des carrés de tissu absorbants que l'on plie et ferme avec des épingles à nourrice.

    Avantages et inconvénients :

    • + Les langes à plier sont très bon marché. Après la période de change, ils peuvent être utilisés à d'autres fins comme par exemple, servir de double-couche dans une couche-culotte.
    • + Les langes à plier sèchent très rapidement et sont utiles pour des familles sans sèche-linge.
    • + Ce système est idéal pour les nouveau-nés.
    • - Les langes à plier entraînent un lavage plus fréquent de la culotte de protection car les langes à plier ne sont pas froncés au niveau des cuisses et donc les selles peuvent déborder.
    • - Les langes à plier sont plus difficiles à utiliser chez les plus grands.
    • - Les langes à plier sont moins confortables pour le bébé plus grand. Ce système est fort épais et votre bébé a moins de liberté de mouvement.
    • - Beaucoup de parents abandonnent ce système car il est plus contraignant que les couches-culottes formées.

    Culottes de protection

    La culotte de protection est l'accessoire indispensable aux langes et aux couches lavables non "intégrales".

    Culottes de protection classiques

    Les culottes de protection classiques sont composées de nylon ou de polyester, enduit le plus souvent avec du polyuréthane. Ces culottes imperméables existent dans plusieurs tailles, pour être toujours bien adaptées à la morphologie de bébé.

    Culottes de protection en laine vierge

    Les culottes de protection en laine vierge sont les plus naturelles de toutes les culottes de protection, aucune imperméabilisation n'a été effectuée à l'intérieur de ces culottes. Elles ont l'avantage de laisser la peau totalement respirer. L'humidité s'évapore doucement par la culotte et le bébé reste moins humide à l'intérieur. La laine vierge contient de la lanoline qui est sécrétée par la peau des moutons. C'est grâce à cette substance que la pluie ne pénètre pas dans leur fourrure.

    Accessoires

    Il existe différents accessoires destinés aux couche lavables.

    Double-couches

    Les double-couches sont utilisées pour augmenter l'absorption. Elles sont surtout nécessaires pour la nuit et les siestes, mais peuvent bien entendu être utilisées en journée si votre bébé urine beaucoup.

    Papier de protection

    Le papier est un rectangle très solide non tissé qui se place dans la couche, afin de retenir les selles pour les mettre dans les toilettes sans avoir à gratter et rincer avant lavage.

    Voile "bébé au sec"

    Ce voile est un rectangle de polaire (ou de micro-polaire) qui a la particularité de drainer l'urine et de maintenir les fesses de bébé au sec. De plus, les selles n'accrochent pas sur le polaire, qu'il est donc très facile de nettoyer.

    Les matières utilisées

    Matières absorbantes

    On peut utiliser du coton (éponge, flanelle...), du chanvre ou du bambou (le plus écologique). Le chanvre et le bambou sont bien plus absorbants que le coton, à épaisseur égale, et donc font des couches beaucoup plus fines.

    Matières filtrantes

    Le polaire et la suédine permettent de drainer l'urine et de garder les fesses de bébé au sec.

    Matières imperméables

    Le PUL (polyuréthane laminé), la laine vierge, le polaire en double épaisseur.

    Entretien

    Quand vous achetez une couche neuve, commencez par la laisser tremper pendant une douzaine d'heures. Vous devez savoir qu'elle n'atteindra son absorption maximale qu'après une dizaine de lavages. Il est donc conseillé après ce trempage de la laver trois fois avant de l'utiliser, puis de changer votre enfant un peu plus souvent les premiers jours. N'utilisez jamais d'adoucissant. Il diminuerait l'absorption des couches. De même, évitez les lessives grasses. Utilisez des lessives du type Écover liquide (lessive aux huiles essentielles désinfectantes) ou des lessives au savon de Marseille. Attention cependant à utiliser un savon de Marseille sans glycérine ajoutée, sous peine d'imperméabiliser les couches et de diminuer leur absorption !

    Vous pouvez laver les couches à 40 ou 60°. Mieux vaut éviter de laver les couches en polaire au delà de 40° pour ne pas les abimer.

    Il est possible d'accumuler les couches dans un seau à couches (un grand seau à peinture neuf) fermé (à sec = sans eau) jusqu'à deux ou trois jours avant de faire une brassée de lavage en machine (un prélavage ou prétrempage sans savon pour enlever le gros de l'urine puis un lavage délicat avec 1/3 de la dose normale de savon doux). Le sèchage en machine est déconseillé pour prolonger la durée de vie des couches. Mon truc : cinq à dix minutes seulement de sèchage pour les défripper et les adoucir avant le sèchage sur étendoir dans la chambre de bébé (pour augmenter le taux d'humidité surtout en hiver) ou au soleil.

    Il est aussi possible d'utiliser le même principe, mais avec de l'eau et quelques gouttes d'huile essentielle d'arbre à thé dans le seau. On précédera alors la lessive d'un court essorage.

    Pour les désinfecter, utiliser de l'huile essentielle d'arbre à thé ou de lavande vraie, que l'on ajoute à la lessive. Quoique par une belle journée ensoleillée, l'exposition durant seulement quelques heures permettra aussi de désinfecter en plus de blanchir le coton (attention le nylon et autre synthétique des culottes de protection au contraire jaunissent au soleil et fixent les tâches.)

    Avertissements

    Les couches lavables, par définition, ne sont pas des couches jetables. Elles ne maintiennent pas le bébé au sec. A partir de la miction, elles sont humides. Si vous avez utilisé auparavant des jetables, il est possible voire probable que votre enfant aura les fesses rouges les premiers temps. Ne vous découragez pas pour autant. Ce n'est qu'une réaction passagère.

    Il existe aussi des couches lavables qui gardent au sec. En fait, la surface interieure est en polaire ou suedine qui laissent passer l'humidité vers la partie absorbante mais qui ne restent pas humide. Cependant certains bébés ne suportent pas le polaire ou la suedine.


    Source : http://www.shop-016.de/shop2/index.php?user=BabyEgert&weiteres=1


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique